Les lecteurs de TECSOL ont eu l’occasion de lire un article sur Huawei FusionSolar. A lire ci-dessous :

Huawei fait le pari de l’intelligence artificielle pour l’O&M

 

Huawei_GPT

En raison de la mise en quarantaine causée par la pandémie de COVID-19, les centrales photovoltaïques ont parfois manqué de personnel d’O & M. Huawei et plusieurs opérateurs photovoltaïques ont réussi à résoudre ce problème. Des essais O&M sans pilote avaient été menés à plusieurs reprises auparavant. Ils ont prouvé leur efficience en ces temps de crise sanitaire…

Aujourd’hui, le personnel d’O&M (Opération et Maintenance) n’a plus besoin de mener des inspections sur site, de centrales photovoltaïques entières. Le diagnostic de courbe AI BOOST Smart I-V de Huawei prend en charge le balayage à distance de toutes les chaînes PV en un seul clic. Par conséquent, une centrale photovoltaïque de 100 MW peut être analysée en seulement 10 minutes, avec un rapport de diagnostic généré automatiquement. La technologie fournit de manière proactive les exigences de maintenance, le diagnostic des pannes et la localisation précise au personnel O&M, éliminant ainsi la nécessité d’une inspection manuelle et améliorant l’efficacité O&M de plus de 50%.

L’IA anticipe le prétraitement des défauts d’une installation

Les technologies d’IA (Intelligence Artificielle) collectent une expérience experte pour rechercher, filtrer, vérifier et identifier les moindres  défauts, analysant proactivement la santé des installations photovoltaïques pendant de longues périodes. Dans ce contexte, la maintenance ne fait pas référence à la localisation de défauts spécifiques. Au lieu de cela, il se réfère à la comparaison des indicateurs de performance et des données fournies par des capteurs via des algorithmes pour vérifier si les dispositifs de l’installation photovoltaïque fonctionnent correctement. Une fois qu’une exception est détectée, un avertissement est généré. Ce type de système de prétraitement des défauts a été largement utilisé dans le domaine de l’aviation. Par exemple, si le moteur d’un avion est sur le point de tomber en panne, un avertissement sera d’abord envoyé au centre de contrôle de la compagnie aérienne. Par la suite, le centre de contrôle fournira des instructions au pilote et organisera le personnel de maintenance pour arriver à destination à l’avance, éliminant ainsi les risques potentiels avant qu’un accident ne se produise.

Des centrales sans pilote

À mesure que les coûts de main-d’œuvre augmenteront, la méthode d’entretien traditionnelle, qui implique des visites sur place par des experts, sera progressivement éliminée. Les technologies d’intelligence artificielle dotées de bases de données expertes intégrant une vaste expérience numérique remplaceront les spécialistes en O&M qui effectuent le diagnostic et prennent des décisions. L’inspection des drones et le fonctionnement et l’entretien automatiques basés sur des robots remplaceront les travaux répétitifs d’exploitation et d’entretien. « Comme les tâches répétitives et dangereuses sont accomplies par les systèmes d’IA, ces nouvelles technologies libèrent le personnel du travail fastidieux, réduisant ainsi les entrées de main-d’œuvre sur site tout en améliorant l’efficacité, la vitesse et la précision de l’analyse. Par exemple, un drone équipé d’une caméra haute définition (HD) ou infrarouge peut annuler la nécessité d’une inspection en présentiel, d’une analyse et d’un jugement en temps réel, avec une efficacité et une précision beaucoup plus élevées. Par conséquent, les centrales photovoltaïques deviendront sans pilote à l’avenir » annonce Huawei dans un communiqué.

https://tecsol.blogs.com/mon_weblog/2020/05/huawei-fait-le-pari-de-lintelligence-artificielle-pour-lom-op%C3%A9ration-et-maintenance.html